28 avril 2013

Julien Marseault au Château de Sable

By Olivier Marie In Actus

Julien Marseault Le Chateau de Sable

Julien Marseault est impatient. Impatient que Le Château de Sable ouvre enfin ses portes à Porspoder (29). Impatient d’attaquer ses premiers essais dans sa nouvelle cuisine. Impatient de pouvoir exploiter les premiers légumes de ce jardin potager planté pour lui au château de Kergroadez. Julien Marseault est un Breton plein d’avenir sur le retour. Il a la banane quand on lui pose la traditionnelle question : «Alors content de revenir au bercail ?» Tu m’étonnes, surtout dans ces conditions.

Des conditions idéales proposées par Franck Jaclin, propriétaire du futur Château de Sable, du Château de Kergroadez, de l’arboretum du Huelgoat, du camping Pen Ti et de gîtes à Porspoder. Un resort à lui tout seul ! Ancienne colonie de vacance, Le Château de Sable, puisque c’est plutôt lui qui nous intéresse ici, est un Eco-Hôtel 4 étoiles membre des Relais du Silence comportant 27 chambres et 5 suites, un spa de soins ayurvédiques, planté face à la dune sauvage. Des chevaux crinière au vent et bientôt des moutons d’Ouessant. Autant vous dire que côté environnement, c’est la bouffée d’oxygène assurée. « Allez les enfants, remplissez vos poumons d’air frais ! »

Accueil Le Chateau de Sable

Julien Marseault est un habitué de la mer, même si, côté température, cela devrait lui faire drôle. Le chef de 31 ans, originaire de Brest, arrive tout droit de Corse où il a décroché l’étoile Michelin en 2011 au Santa Marina de Porto Vecchio. «Avant ? Je suis passé chez Patrick Leguen lorsqu’il était aux Agapes, deux ans chez Guy Savoy à Paris, la Table de Sala Rossa avec Georges Billon, Beau Rivage en Suisse puis de nouveau la Corse.» De retour en Bretagne (où il est arrivé avec son chef pâtissier Bruno Aime, un chef de partie et son futur second Ludovic, originaire de Châteaulin avec qui il a déjà travaillé), Julien Marseault veut cuisiner «en fonction des arrivages, des saisons. Je veux me faire plaisir avec de beaux produits, des pêches de ligne, des coquillages de Prat Ar Coum, les produits de Jean-Yves Bordier…» Pour les légumes, pas de soucis, «j’ai un jardin d’un hectare rien que pour moi, bichonné par Stéphane le jardinier. Nous avons commencé à travailler depuis de longs mois sur quelques 200 variétés. Des betteraves, carottes, fraises de pleine terre, tomates, fleurs comestibles…» Pour trouver les bons producteurs, Julien a pu compter sur l’aide précieuse d’un grand connaisseur du coin, Jean-Yves Crenn, anciennement au Temps de Vivre à Roscoff. « Il m’a orienté sur la carte, » mais que l’on ne s’y trompe pas, cette dernière sera bien signée Julien Marseault.

Restaurant Le Chateau de Sable

Au restaurant, baigné de lumière, ce sera bistronomie le midi (17, 23 et 38 €) dans L’Atelier du Château de Sable et 38, 55, 65 et 95 € le soir à La Table du Château de Sable. Pour ce qui est du style de l’assiette, rendez-vous dans un mois… sans trop d’inquiétude.

Le Château de Sable
38, rue de l’Europe – 29840 Porspoder
Tel. 02 98 32 43 93

 

3 Comments
  1. Kerébel 12 mai 2013

    Nous sommes étonnés de lire ces articles.
    Nous sommes natifs de Porspoder, nos enfants y sont allés pour Pâques, rien n’était fini.
    Ils ont été surpris de voir les différents sites.
    Pourrions nous avoir des informations complémentaires, sur les tarifs et conditions pour un séjour de 8 jours en pension complète pour deux personnes, une à mobilité réduite.
    Nous avons déjà fait des séjours au village vacances.
    Cordialement

    Reply
  2. Mony yveric 16 mai 2013

    Bon vent à toute l’équipe du chateau de sable.

    Esperant que la météo bretonne ne soit pas trop maussade cet été afin de pouvoir profiter pleinement de l’apport d’un établissement haut de gamme dans ce coin du finistère.

    Bon courage.

    Reply
  3. descoins 24 août 2013

    Nous avons eu l’immense plaisir de découvrir la table du château de sable hier soir.
    Outre un accueil extrêmement chaleureux et un service aussi attentif que souriant , nous avons été absolument éblouis par cette divine cuisine d’une grande modernité qui met en scène des produits d’exception.

    Rapport qualité prix incomparable.
    La carte des vins est également travaillée et nous avons beaucoup apprécié le château neuf du pape blanc qui nous a été servi.

    Nous avons passé une excellente soirée.

    Reply

Leave a Comment

Julien Marseault au Château de Sable

par Olivier Marie temps de lecture : 2 min
3