31 décembre 2013

2013, une année gourmande…

Par In Actus

En inaugurant ce premier palmarès de la Bretagne Gourmande, Goûts d’Ouest souhaite partager ses coups de cœur accumulés durant une année de plaisirs gastronomiques. Des plaisirs forcément subjectifs puisque Goûts d’Ouest n’a évidemment pas poussé la porte de tous les restaurants de Bretagne. Alors il ne s’agit pas ici de désigner LE chef de l’année ou LE restaurant de l’année… Mais un parmi tant d’autres qui font magnifiquement leur travail. Un coup de coeur, une émotion, une évidence, un salut… Quelle année !

  • Un goût d’Ouest en 2013 / Le Petit Hôtel du Grand Large (56)
    Parce que cette table est une incroyable bouffée d’oxygène. On ressort décontenancé et tellement heureux d’une telle fraîcheur ! Catherine et Hervé Bourdon appréhendent leur métier et leur environnement avec une rare intelligence. L’harmonie qui se dégage du Petit Hôtel du Grand Large  rappelle celle de La Mare aux Oiseaux, de l’Auberge des Glazicks… Tous ces merveilleux endroits qui vont au-delà de la cuisine. Qui nous donnent à partager une histoire, un univers. Il faut goûter ce foie gras au café, ce pressé “ovni” de langoustine, ces poissons subtilement teppanyakés, cette “geliflaque” de pouce-pieds… Cette balade quiberonnaise ponctuée de notes végétales est unique ! Il faut discuter avec Hervé Bourdon, rire avec Catherine, caresser ces tables et ces chaises, se planter au bout de la jetée. Et profiter de ce bonheur intense.
  • Un chef en 2013/  Sylvain Guillemot (35)
    Comment peut-il en être autrement ? Il a tout raflé cette année, les 2 étoiles au Michelin, les 4 Toques au GaultMillau. En Une régionale de l’Express, le président de Tables & Saveurs de Bretagne a été de tous les événements. Mais il est surtout aujourd’hui l’un des rares chefs bretons à découper et travailler des bêtes entières dans sa cuisine, à se faire livrer des civelles, des bars vivants en caissons… Médiatique et artisan hors pair, Sylvain Guillemot a marché sur l’eau en 2013.
  • Un restaurant en 2013 / Le Petit Hôtel du Grand Large (56)
    Un restaurant c’est une alchimie. Un environnement, une ambiance, des sourires, une vaisselle, des goûts et des souvenirs gourmands d’exception. Réussir cette alchimie est rare. Cette année, Catherine et Hervé Bourdon dans leur Petit Hôtel du Grand Large relooqué ont enchanté et étonné leurs hôtes, en toute simplicité mais également avec une intelligence rare. Une table bretonne unique s’est révélée en 2013.
  • Une équipe en 2013 / Le Saison (35)
    C’est dans l’adversité que l’on reconnait la force d’une équipe. Soudée autour d’un couple de restaurateurs d’une grande sensibilité, l’équipe du Saison à Saint-Grégoire s’est vue auréolée de 2 étoiles Michelin 24 h durant avant de les voir s’envoler. La quatrième toque GaultMillau lui est également passée sous le nez alors que le guide a toujours soutenu cette table la nommant même GaultMillau d’Or Bretagne en 2012…  Plus d’une équipe aurait explosé en vol face à de telles désillusions. Celle du Saison est restée soudée autour de Christine et David Etcheverry. Elle a légitimement continué de croire à la philosophie de son chef. Elle a gagné en maturité. Toujours autant d’application en cuisine,  toujours ces sourires et ces petits traits d’humour en salle… L’avenir lui appartient.
  • Un restaurateur en 2013 / Yann Paigier (35)
    En voilà un qui était pour le moins attendu au tournant sur Rennes. Yann Paigier, le patron de Léon le Cochon. Il le savait et a magnifiquement relevé le défi en ouvrant, disons le clairement, la plus belle brasserie rennaise. Les débuts ont été difficiles, mais le patron a recadré ses équipes en bon professionnel. Un an après l’ouverture réussie de Félix… Chapeau !
  • Un repas en 2013 / La Mare aux Oiseaux (44)
    Eric Guérin a attendu 18 ans pour provoquer son premier 4 mains à La Mare aux Oiseaux. Un soir d’été, Eric Guérin a invité Florent Layden. Et le temps s’est suspendu. Une salle joyeuse et remplie (le rêve de tout professionnel), des plats enchanteurs en harmonie avec le moment… Une tablée de producteurs conviviaux invités par le chef de la Mare Aux Oiseaux. En salle comme en cuisine, on sentait ce soir là de la générosité, du bonheur, du partage. What else ?
  • Une entrée en 2013 / Pressé de langoustine (56)
    Tout d’abord en voyant l’assiette plate sortir de la cuisine et portée par Catherine Bourdon (car c’est bien au Petit Hôtel du Grand Large que cela se passe), on se dit qu’elle est vide. Non, c’est un pressé… un compressé même. La  langoustine colle littéralement à l’assiette de Cyril Denery. Les éléments de la presqu’île ne font qu’un. On racle, on déguste. Une texture. Un plat entêtant. L’introduction d’un repas bouleversant.
  • Un plat en 2013 / Homard Breton tête de veau rôtie sauce Breizh West (29)
    S’arrêter un midi chez Patrick Jeffroy à Carantec parce que l’on a décidé de “se taper la cloche”. Commencer par la bouillie d’avoine « Krasenn » et tête de cochon au bulot, lait ribot et poursuivre par le homard breton tête de veau rôtie sauce Breizh West. Le bavoir, l’arsenal des couverts es homard, la mer. Un grand moment de cuisine bretonne. Pas un scoop, mais l’essence même d’un coup de cœur dans une année. Pour Goûts d’Ouest, ce fut cette année et c’est ancré à tout jamais…
  • Un dessert en 2013 / Velours menthe chocolat génépi (35)
    Un dessert servi en début d’année 2013 par Julien Lemarié, chez Lecoq-Gadby. Un dessert visuellement surprenant et d’une grande délicatesse en bouche. Du velours, oui c’est ça…
  • Une découverte en 2013 /  Romain Pouzadoux (29)
    Une découverte qui ne date pourtant pas d’hier ! Romain Pouzadoux est installé à Brest depuis 7 ans. Mais cette année 2013 est un tournant pour lui. Il a assumé son virage culinaire, inauguré son nouveau restaurant, attiré les médias… Facebooker dans l’âme, il en dérange plus d’un avec ses desserts décalés et ses associations musclées. Mais il est unique dans le paysage breton.
  • Une rencontre en 2013 / 3 chefs au pays des truffes
    Lorsque David Etcheverry, Luc Mobihan et Julian Peckle embarquent pour quelques jours au pays des truffes, à Cuzance dans le Lot, cela donne des rencontres inoubliables avec les paysans. Les chefs emportent dans leurs glacières des Saint-Jacques, des huîtres… Et ils remontent 3 jours plus tard en Bretagne, parfumés à la truffe, plusieurs kilos de cailloux dans le coffre et de belles histoires d’amitiés.
  • Une ouverture en 2013 / Le Château de Sable (29)
    On s’est donné les moyens à Porsporder pour lancer une belle maison. Un jeune chef étoilé, Julien Marseault, briefé par un ancien chef étoilé, Jean-Yves Crenn. Un jardin potager privé. Une montée en puissance maîtrisée et au final une maison triplement toquée. Ce Relais du Silence semble déjà bien huilé.
  • Un come back en 2013 / Marc Briand, l’Anthocyane (22)
    Il n’y a pas un gourmand breton auquel ce come back n’a pas fait plaisir. Marc Briand est un gentil et surtout un gentil bon. Il a pris son temps, depuis son départ du Manoir de Lan Kerellec, pour s’imaginer une nouvelle aventure. Il a jeté son dévolu sur une maison du centre de Lannion et l’a baptisée l’Anthocyane. Bien structuré, admirablement épaulé, Marc Briand séduit tous ses clients.
  • Un bistrot en 2013 / L’Arsouille (35)
    Il a fêté ses 10 ans avec toujours autant de générosité et de gourmandise. Bistrot intransigeant l’Arsouille est une pépite en Bretagne. Chris, c’est notre Camdeborde Breton. D’ailleurs, le bistrotier le plus célèbre de France lui a rendu visite en cette fin d’année. Respect !
  • Une cuisine itinérante / Les Cuisiniers Ambulants
    Laissons aux parisiens leur food truck, nous avons nos cuisiniers ambulants ! Cette fine équipe se déplace au grès des mariages, des tournages, des soirées… Ils ont repris le flambeau d’Anthony Cointre avec succès et créativité. On se les arrache et c’est tant mieux !
  • Un événement en 2013 / Rock’n Toques (22)
    Une osmose rare entre le grand public et les chefs de cuisine. Un Office de Tourisme intelligent. Des sourires, des plats gourmands, originaux et abordables. Une convivialité rare, du bon goût et du rock’n roll. C’est Rock’n Toques à Saint-Brieuc. Ils ont tout compris là-bas. Ils arrivent même à révéler des talents !
  • Un espoir en 2013 / Jérémie Le Calvez (29)
    Pourquoi cette année 2013 alors que Jérémie Le Calvez, Jessica Chelala et Brendan Moreul se sont installés à Saint-Pol de Léon en juin 2012 ? Parce qu’ils ont tenu. Parce qu’ils se sont appropriés cette maison pas facile. Ils ont même réussi à alléger ces murs imposants. Parce que Jérémie croit en sa cuisine, travaille ses producteurs. Il faut voir le courage de ces jeunes dans leur petite cuisine. Des cuissons à l’ancienne, des dressages d’aujourd’hui et une passion dévorante. Et voilà des jeunes qui nous donnent la leçon !
  • Un gâchis en 2013 / Les Sables Blancs (29)
    Pour réussir dans le monde de la gastronomie, il ne suffit heureusement pas de racheter un joli paquebot, d’attirer un couple étoilé bourré de talent et de réunir la presse. Il faut aussi se donner les moyens de ses ambitions. Le couple Hénaff ne sera resté que quelques mois aux Sables Blancs de Concarneau. Le mariage semblait pourtant prometteur. Pour réussir il faut évidemment des moyens, mais aussi et surtout de la confiance et de la générosité. Dommage… Tant mieux ?
  • Un spécial coup de coeur en 2013 / Les jeunes de la Faculté des Métiers de Rennes et de l’Ifac de Brest
    Ils débordent de passion, sont prêts à tout casser, ne comptent pas leurs heures… Emmenés par deux profs habités, Luc Legendre et Gérard Bocher, ces jeunes ont participé à des repas entre Rennes et Brest, ont écouté religieusement Yves Camdeborde, ont participé à Omnivore… L’avenir est assuré, et de bien belle manière !

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.
1 commentaire
  1. Hellio 31 décembre 2013

    Goût d’ouest l’ambassadeur de la cuisine bretonne qui bouge à travers des générations de cuisiniers , bonne année à toi Olivier .

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2013, une année gourmande…

par Olivier Marie temps de lecture : 7 min
1