10 janvier 2019

Attablé dans une rue de Bangkok… à Rennes

Par In Actus

En voilà qui poursuivent leur route sans céder aux modes mais en cultivant leur personnalité. Taï Soulafong Nguyen et Morgane Ganthier aiment la cuisine de rue thaïlandaise, les gargotes éphémères de Bangkok dépliées le long des rues de Yaowarat, et surtout ce fameux SP-Chicken envoyant un poulet mariné d’exception à Chiang-Maï. C’est d’ailleurs en tombant sous le charme de cette recette que Taï et Morgane ont décidé d’ouvrir leur dernier opus, Chawp-Shop kphet thaï. Un restaurant ouvert en continu avec du grignotage même l’après-midi ! Mais ne dit-on pas que l’on mange à toute heure en Thaïlande ?

Une fois n’est pas coutume, intéressons-nous d’abord à cette ambiance si réussie qui nous plonge dans les rues thaïlandaises avec la tôle ondulée, ces murs bruts et surtout tout ce kitsch absolument délicieux, néons pops et clignotants, couleurs criardes, les tables de camping en alu, les tabourets en plastique multicolores, les enseignes Singha omniprésentes, la cuisine ouverte, les affiches de film à la sauce asiatique… et puis les cartons qui s’amoncellent ici et là ! Un vrai bonheur et un total dépaysement. On a même droit au portrait officiel des rois Rama IX et Rama X ! Taï et Morgane connaissent les rues de Thaïlande et cela se voit.

Passée cette (très) belle surprise, on se réjouit d’apercevoir des bières thaïlandaises Singha et Tiger à la pression, en attendant, en mars, la carte des cocktails thaï composée par le barman-mixologue Donovan Briand. La carte se déplie comme un carnet de voyage. Nous errons dans les quartiers de Bangkok et les bonnes surprises se succèdent. Comme une envie de débuter par une omelette au vermicelles de soja, un stick de riz gluant enrobé d’oeuf grillé ou de taper dans ces noix de cajou sautées à l’ail et feuilles de combava… avant d’attaquer évidemment le fameux poulet rôti entier mariné ail, coriandre fraiche, poivres, sauce soja, sauce poisson, citronnelle… goûté du côté de Chiang-Maï ! « Nous l’avons mariné 48 h en soulevant la peau et glissant de la marinade à l’intérieur. » Un poulet accompagné de sauce tamarin, riz torréfié et piment ou de sauce à la pâte de crevettes, piment et aubergines… La courte carte se limite à des starters et 5 plats – poulet et canard rôtis, tigre qui pleure, porc mariné et curry – « car je voulais des plats simples, explique Taï. Et nous également allons tourner au maximum avec des suggestions, plutôt de la mer. L’idée est d’apporter aussi une cuisine spontanée basée sur notre dizaine de sauces thaï maison. » Cet esprit de rue transpire également en cuisine avec uniquement du matériel amovible « pour ne pas s’emprisonner. »

Et lorsqu’arrivent le plat du poulet bien grillé et découpé crapaudine on se jette dessus avec envie ! L’ensemble fonctionne vraiment bien grâce aussi à une équipe aguerrie emmenée par « Fred qui est présente à nos côtés depuis 4 ans. » Et que l’on ne s’y trompe pas. Chawp-Shop-Kphet n’a rien d’un restaurant accessoire et exotique. C’est un restaurant qui assume cette cuisine de rue simple et relevée comme cette délicieuse salade de papaye !

Champ-Shop-Kphet, 14 rue nantaise – Rennes.

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attablé dans une rue de Bangkok… à Rennes

par Olivier Marie temps de lecture : 2 min
0