22 novembre 2012

Et un poisson de Baudic sous le sapin !

Par In Actus

Jean-Marie Baudic creuse son sillon et il a bien raison. A peine a-t-on le temps de digérer son excellent Retour de Marché (Ed. La Martinère 2011) qu’il nous envoie de sa cuisine briochine un Il est frais mon poisson ! du genre on se le prend en pleine gueule façon Cétautomatix. C’est iodé et l’on tend l’autre joue !

A l’instar de Retour de Marché qui nous aidait à cuisiner les asperges, à cuire les topinambours, à conserver les fleurs d’aubergine, à choisir l’oca du Pérou, à associer le blanc de seiche le radis et la tapenade… Il est frais mon poisson ! regorge d’idées iodées simples et gourmandes à déguster sur le pouce (tartine de sardine à l’ail frit et piment), le temps d’un apéritif entre copains et copines (amandes crues et pastèque), le temps d’une BBQ party (brochettes de lieu jaune), d’un repas  plus traditionnel (sole meunière) ou plus décalé (pouce-pied gelée de concombre !). Intelligemment développé en 4 grands chapitres – poissons ronds, poissons plats, coquillages, crustacés et céphalopodes – et 50 recettes, Il est frais mon poisson ! explique aux castors juniors des grandes marées comment cueillir une bernique ou attraper un crabe, aux plus grands à découper un turbot sur l’arête ou ficeler un homard…

Et les images de Laurent Grandadam ! Là aussi on mange. Pas de mise en scène à la petite semaine avec le joli torchon bien plié qui va bien sous le plat, pas non plus une surenchère de vaisselle ou une déclinaison de plats floutés etc. Du brut, du vrai, comme si on y était… dans la cuisine, dans la salle ou dans la cours du Youpala sans tralala. Les poissons sont shootés dans le plat, sur le grill, dans la casserole… Un seule incohérence néanmoins : on ne nous fera jamais croire que Jean-Marie Baudic est fan de Johnny ! Ah ça non ! Par contre, vous verrez que les patrons pêcheurs se cuisinent un sauté de cabillaud aux choux de Bruxelles en tenant la barre ! Elle est pas formidable la Bretagne de Jean-Marie Baudic – à qui la cravate va comme un gant d’ailleurs ?

Il est frais mon poisson ! Éditions de La Martinière, 25 €.

 

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.
2 commentaires
  1. hervé 22 novembre 2012

    Tout cela fait grand plaisir à voir et à lire, surtout à une époque où beaucoup de cuisiniers pourraient dire : “il effraie mon poisson ! “

    Répondre
  2. Nicolas ADAM 24 novembre 2012

    Tu as raison Hervé , dit avec ton sens de l’humour ça fait moins flipper…
    Bon, vu qu’ il est 3 heure du mat je dirait que le poisson de JM il est … ” Chouette effraie ”
    Bravo JM et Au plaisir de te lire
    Rockn’kisses
    Nico

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Et un poisson de Baudic sous le sapin !

par Olivier Marie temps de lecture : 1 min
2