5 juin 2014

Histoire rock d’un risotto…

Par In Actus

Nicolas Adam - Gouts d'Ouest - Olivier Marie-3

Dans le cadre de Rock’n Toques qui débute demain, le chef Nicolas Adam propose depuis 4 ans  un plat imaginé avec un artiste invité par le festival Art Rock. Cette année c’est Gaëtan Roussel qui a accepté de travailler avec le chef de la Vieille Tour. Le résultat sera au menu dès demain soir : Risotto de Saveurs Oubliées.

Comment est venue cette idée de travailler avec Gaëtan Roussel ?
«En fait l’idée de cuisiner avec un artiste remonte à 5 ans. J’avais lancé l’idée de collaborer avec des artistes, mais cela n’avait pas trop pris. J’y suis allé seul. La première année, j’ai cuisiné avec Yelle, puis Thomas Dutronc, l’an dernier avec Wax Tailor et enfin cette année avec Gaëtan Roussel. J’ai la programmation environ 1 mois avant tout le monde et je choisi en fait l’artiste avec qui je peux avoir des affinités.»

Quelle fût la réaction de Gaëtan Roussel à votre demande ?
«En fait il s’était déjà renseigné sur cette démarche. Lorsque je l’ai appelé il était ravi de se frotter à la cuisine… J’étais ravi ! C’est vraiment quelqu’un de bien, qui aime les gens, la mer, la cuisine, la Bretagne… Il voulait d’emblée faire un plat entier, pas un burger. Pas facile quand même pour les festivaliers… Gaëtan avait 3 idées en tête. Une première sur les légumes oubliées, mais je lui ai dit que ce n’était pas trop la saison… Ensuite il m’a dit qu’il aimait vraiment les risottos. Enfin sa dernière idée était de cuisiner les crevettes, snackées au Kari Gosse, un mélange d’épices qu’il apprécie particulièrement. Je lui ai donc proposé un mix de ses 3 idées !»

Comment est cuisiné ce risotto des Saveurs Oubliées ?
«C’est donc un riz arborio cuisiné comme une paella en fait. Nous avons réalisé un fonds de paella avec du lapin, aromatisé au pimiento del piquillo, ail, pimenton de la Vera, c’est un paprika fumé, poivron rouges, safran… Ensuite comme un risotto nous avons fait revenir des oignons, nous nacrons le riz avec le vin blanc, mouillons avec ce fonds de paella. Nous avons ajouté des petits pois, du beurre, de l’ail. Sur place, nous allons remouiller le riz au dernier moment et le terminer au parmesan. Nous allons woker des crevettes préalablement marinées au Kari Gosse. J’ajouterai un peu de pissenlit concassé qui va donner de l’amertume et de la fraîcheur au plat. Une petite chips de vitelotte et un jus de poissons de roches fait maison par dessus. Le plat sera servi avec une flute aux olives confectionnée par le Mof Sylvain Herviaux… avec du son, un comble pour un plat de musicien !»

Gaëtan Roussel sur le stand Rock’n Toques avant son concert

Gaëtan Roussel s’est intéressé à la suite de la démarche, une fois l’idée concrétisée ?
«Oui, on s’appelle régulièrement. Il voulait savoir comment l’idée avançait… En me faisant une totale confiance. D’ailleurs, vendredi soir, il va venir avec ses musiciens dîner dans le VIP de Rock’n Toques, juste avant son concert programmé vers 21h30. J’espère pouvoir le faire travailler un peu en cuisine ! Mais d’ores et déjà, il vient dîner ce jeudi soir à La Vieille Tour avec des amis à lui et notamment Jocelyn Gourvenec qu’il connaît très bien. Je vais lui faire des langoustines XXL, du homard, un turbot sauvage…»

Le Risotto de Saveurs Oubliées est vendu (8€) vendredi soir, de 18h00 à 22h00 sur le stand Rock’n Toques – Saint Brieuc. 

 

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Histoire rock d’un risotto…

par Olivier Marie temps de lecture : 3 min
0