29 avril 2016

Julien Lemarié quitte Lecoq-Gadby

Par In Actus

Julien Lemarie © olivier marie-2

Lecoq-Gaby perd son “étoile” ! Julien Lemarié, chef étoilé au Guide Michelin, quitte en effet la maison rennaise et son restaurant La Coquerie. Arrivé en juin 2012, il avait remplacé, dans les cuisines de la rue d’Antrain, Pierre Legrand. « L’histoire se termine avec mon dernier service ce week-end. On m’a fait une proposition qui ne me convient pas… On va s’arrêter là. »

« Ce qui m’intéresse aujourd’hui c’est l’avenir, enchaîne le chef étoilé. Pour l’instant, je suis en recherche de locaux dans le centre de Rennes. » Curieux, ouvert sur les cuisines et les tendances culinaires du monde en général et de l’Asie en particulier, Julien Lemarié a d’ores et déjà une idée précise de son futur restaurant. « Je veux de l’interaction entre la salle et la cuisine, un comptoir avec 4 à 5 personnes attablées au niveau du passe, des cuisiniers qui passent en salle. Faire ce que l’on fait actuellement, en simplifiant le service (un maître d’hôtel et un sommelier), en désacralisant l’ensemble, sans être dans une offre bistrot. J’imagine mon futur restaurant comme un lieu de vie. Surtout plus quelque chose de guindé ! »

“Je me réinstalle pour aller chercher l’étoile…” 

Dans ce prochain restaurant, idéalement d’une trentaine de couverts avec une ouverture avant la fin de l’année, Julien Lemarié devrait travailler avec trois autres personnes en cuisine et deux en salle. « J’ai aujourd’hui les noms des gens qui devraient me rejoindre… Il y aura des gars de l’équipe actuelle c’est évident. » Du sur-mesure dans l’assiette et le service. « L’idée est de proposer une offre dite gastronomique. Je me réinstalle pour aller chercher l’étoile. »

Quand on connaît le personnage (véritable show-man d’une grande gentillesse, soucieux de contacts avec sa clientèle) et sa cuisine si pointue et originale, on se dit que cette future table, ainsi dessinée, devrait dynamiser l’offre gastronomique rennaise. Oh que cela va être dur d’attendre !

Olivier MARIE

 

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.
3 commentaires
  1. Le Derf Bruno 29 avril 2016

    Bon vent d’Ouest Julien!! Au plaisir de venir découvrir cette nouvelle table. Amitiés gourmandes. Bruno Le Derf

    Répondre
  2. Gérard Harault 5 août 2016

    Mensonge ! LeCoq-Gadby n’a pas perdu son étoile Michelin… Ils l’avaient avant et l’auront surement après. Évitez les titre racoleurs et qui trompe la vérité (si vous êtes un vrai journaliste…). GH

    Répondre
    • Olivier Marie 6 août 2016

      Bonjour,
      Surtout restez calme. Alors déjà il ne s’agit nullement d’un titre racoleur. Le titre étant, je vous le rappelle, situé en haut du papier et ce dernier est “Julien Lemarié quitte Lecoq-Gadby”. Ensuite je pense que vous avez mal lu monsieur. Il est écrit “perd son “étoile”…” Cela vous a peut être échappé, mais le mot étoile est mis entre guillemets. Sous-entendu perd son “chef étoilé”, son “danseur étoile” etc. C’est juste un petit effet de style qui n’a rien de racoleur, mais qui titille. Si vous lisez d’autres papiers, vous verrez que c’est récurrent chez moi. Cela arrange certaines personnes parfois, et dérange les mêmes personnes en d’autres fois… Il n’y a rien de mensonger ni de racoleur là-dedans. Je ne pense pas avoir porté préjudice à Lecoq-Gadby, auquel j’ai d’ailleurs donné la parole sur ce sujet. Allez, bonne journée. Olivier Marie

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Julien Lemarié quitte Lecoq-Gadby

par Olivier Marie temps de lecture : 1 min
3