14 janvier 2014

La Cocotte d’Isidore

Par In Chefs/Tables

Restaurant Rennes / Pascal Pérou le Rennais est enfin de retour chez lui. Enfin, serait-on tenté d’ajouter car ce chef de cuisine s’est surtout fait connaître à Nantes, où, avec son frère Loïc, il a créé le très couru Manoir de La Régate (aujourd’hui il cède ses parts à son frère), mais également le bistrot de l’Ecrivain (vendu en 2009) ou plus récemment Le Square. Mais qu’est-ce qui a donc poussé Pascal Pérou, passé notamment par Senderens, à poser ses casseroles sur Rennes ? «Un challenge ! J’ai tout de suite adhéré au discours de Daniel Gautier et Stéfanne Giraudet qui montaient à La Courrouze l’Hôtel Isidore, de la chaîne Emeraude. Ils m’ont expliqué ce qu’ils voulaient faire, j’ai dit banco ! Aujourd’hui, j’aime me lancer dans de nouveaux concepts, construire des équipes…»

Alors filons donc jusqu’à La Courrouze, ce quartier flambant neuf à la périphérie de Rennes. Bon, disons-le d’emblée, cette Cocotte d’Isidore est évidemment un restaurant d’hôtel. Et là tout de suite ça calme, car, contrairement aux anglo-saxons, les Français ont des réticences à pousser la porte de ce type d’établissement. Pourtant, l’ambiance y est franchement originale. Un restaurant d’hôtel, dans un quartier d’affaire. Ambiance urbaine garantie contrebalancée par cet intérieur qui est un véritable cocon. On y est bien, au chaud, rassuré par un plancher brut, un comptoir à l’ancienne, des clubs, un plafond recouvert de bulles lumineuses… Et une cuisine ouverte avec sa broche conviviale.

Dans l’assiette, Pascal Pérou, fait ce qu’il sait faire et ce qu’il préfère, des plats mijotés, présentés ici en cocottes, comme les râbles de lapin, les souris d’agneau, les poitrines de porc, le faisan en saison… Sinon, «la broche, avec de la volaille, des magrets, du cochon de lait laqué etc. Des plats de bistrot pour résumer,» envoyés en salle par une équipe dirigée par Emilie Lévèque.

Les menus courent de 11,80 € le plat à 18,80 l’entrée, plat dessert. «A déjeuner comme au dîner.» Une carte, l’humeur du chef, comportant une salade, une cocotte, une poêlée et une broche, change tous les 2 à 3 jours.

La Cocotte d’Isidore, 1 rue de Nicephore Niepce, Rennes / Tel. 02 99 05 72 00

 

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Cocotte d’Isidore

par Olivier Marie temps de lecture : 2 min
0