6 juin 2011

La force Samson

Par In Chefs/Tables

La force Samson ne lui vient pas de ses cheveux – qu’il n’a pas longs d’ailleurs – ni de ses poignets en or. Non, la force de ce Samson là lui vient de son humilité. Nouvellement installé à Saint-Avé près de Vannes, il pourrait se la raconter le Olivier fort de ses deux macs (comprenez macarons Michelin ou étoiles) auréolant son travail à La Réserve Beaulieu dont il arrive tout droit. Il pourrait se la jouer je suis le flambeur de la côte d’Azur qui va tous vous mettre d’accord. Bon certains le feraient c’est évident, mais pas lui. Non, franchement pas, car le fils d’ouvrier de Loudéac sait d’où il vient. Et il n’a pas oublié. Ni sa condition, ni son pays, la Bretagne. Après avoir trainé dans les cuisines les plus enthousiasmantes de l’Hexagone, Anne-Sophie Pic en tête – mais également Le Parc des Eaux Vives et La Réserve Beaulieu donc – le revoilà en Bretagne, “très ému de me poser ici,” dans cette Gourmandière à cheval entre le bistrot et le gastro.

De prime abord, cette Gourmandière apparait comme un longère traditionnelle agrémentée d’une jolie tonnelle. Mais ce qui pourrait passer pour un seul et même restaurant de l’extérieur, se décline en deux tables distinctes à l’intérieur. D’un côté de la cheminée Le Bitr’Aurélia et de l’autre, un demi-niveau plus bas, La Table d’Olivier, le tout formant La Gourmandière.  Tons orange-chocolat, boiseries, pierres apparentes côté Bistr’Aurélia et ambiance plus feutrée, parme-champagne, vaisselle haut de gamme, détails qui font la différence côté Table d’Olivier. Sur cette dernière, on va par exemple y croiser un œuf de ferme crémeux, légumes au vinaigre de cidre et bouillon, une lotte grillée artichaut et pomme de terre jus de langoustines réduit à la cardamome suivie d’un pigeon fermier rôti avant de terminer par une belle surprise chocolatée ! Le Bistr’Aurélia aura auparavant régalé ses convives d’un Camus farci au pied de cochon, d’un filet de bar rôti aux légumes de saison… Une cuisine instantanée, savoureuse, épurée, mêlant adroitement ici l’huile d’olive et là le beurre salé. Des bouillons parfumés, des légumes croquants “plein la tête”

Heureux qui comme Samson retrouve sa terre ! Et heureux gourmands d’accueillir une fois de plus en Bretagne un chef talentueux pour des prix plus que raisonnables (à partir de 22 € le midi et 44 € le soir !). Avec, précision importante, un menu unique le soir !

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.
1 commentaire
  1. Daniel 8 juin 2011

    Super ces articles , c’est mieux que des étoiles !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La force Samson

par Olivier Marie temps de lecture : 2 min
1