19 avril 2011

Le Baron vert

Par In Chefs/Tables

Hauteur de plafond, briques, fer forgé, bois… Quelques similitudes entre les restaurants Baron-Lefèvre et Les Pellières comme en cuisine, mais cela s’arrête là. “Bien évidemment, on retrouve notre pâte, confirme Isabelle Lefèvre, mais c’est une autre ambiance, avec une toute autre clientèle, en environnement foncièrement différent également.” Les Pellières, nouvel opus des Baron-Lefèvre vient donc d’ouvrir sur Nantes… Ou plutôt Saint-Herblain, à deux pas du Zénith. 170 places assises. “C’est un restaurant du midi ici et chez Baron-Lefèvre on est dans le dîner,” précise Jean-Charles Baron qui a décoré sa salle de verrières, bois brut, un sol en ardoise… “ça respire la santé, c’est un lieu simple, sobre.” Il y a même un four à pain dans la cours “pour les grosses pièces à commencer par les agneaux…” Du grand Baron dans l’assiette.

Terrines, foie gras poêlé, cabillaud rôti embeurrée de choux, pommes de terre et beurre nantais, fricassée de rognons, petit salé de canard et cochon aux lentilles… “On est davantage sur des cuissons spontanées, des mijotés. Quand chez Baron vous avez du bar, du Saint-Pierre ou de la lotte , aux Pellières vous avez du lieu, du merlu, de la raie…” Bon d’accord, encore quelques plats de ce disciple de “Max”, traduisez Jacques Maximin, excusez du peu…

Related Images:

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Baron vert

par Olivier Marie temps de lecture : 1 min
0