27 juin 2014

Vagabonds de centre ville

Par In Chefs/Tables

Gourmet Vagabond - Olivier MARIE - Gouts d'Ouest-4

Place Hoche à Rennes tous les midis, place des Lices lors de la fête de la musique, bientôt République le soir. «En juillet, nous proposerons en effet un service le soir à République le mercredi, jeudi et vendredi. En espérant pouvoir nous y installer tous les soirs de la semaine dès la rentrée.» Le Gourmet Vagabond de Marc Dagonet et Arthur Guinoiseau, est assurément le food truck le plus visible et le mieux placé de la place rennaise. Le nerf de la guerre pour les food trucks. «C’est vrai que nous avons de bons contacts avec la ville de Rennes. Ils nous connaissent maintenant, savent que nous sommes sérieux dans l’offre, l’hygiène, le respect etc. Nous avons réussi à fidéliser une clientèle sur la place Hoche, même si l’on sent qu’il faut en développer une nouvelle.» Alors que Cook-Cook et Le Chaudron Ambulant, pour ne citer qu’eux, se contentent pour l’instant des quartiers ou communes périphériques, Le Gourmet Vagabond est le seul à avoir obtenu les autorisations pour s’implanter en centre ville.

A l’instar de Cook-Cook, la qualité est au rendez-vous dans le burger. Pains confectionnés par un artisan boulanger, viande du boucher de Dol de Bretagne Yves Fantou… Et surtout un four en fonte à la braise qui fait la spécialité de ce food truck. «Nous l’avons travaillé avec le chef Olivier Simon des Boucaniers à Saint-Sulliac. Il faut environ 3/4 d’heure de mise en chauffe lorsqu’il est froid, mais une fois parti, il dépote permettant une cuisson saisie des steaks. Maintenant, nous pouvons aussi proposer diverses cuissons aux clients qui le demandent.» Si vous ajoutez ensuite une lamelle de fromage de Jean-Yves Bordier, de la belle roquette… vous obtenez une offre burger réussie, proposée aux clients par Camille Doucet. A ce propos, il faut compter “de 4 à 10 minutes d’attente.”

Alors au menu, le Gourmet Vagabond envoie en effet de fameux burgers accompagnés dans leur barquette déjeuner de frites maison et de coleslaw (10€). Il y a le Gaby avec son chèvre cendré, son miel, son huile d’olive aillée… Un régal d’originalité. «Nous allons revisiter notre carte en proposant bientôt un burger végétarien, enlever celui au saumon et entrer dans la carte ce Gaby qui marche de mieux en mieux. L’idée est de conserver les 5 burgers systématiques à la carte en plus d’un burger du moment qui reste environ 1 mois à la carte.” Le ticket moyen s’élève quant à lui à 11€. “Nous réfléchissons par ailleurs à proposer à la rentrée un menu étudiant à moins de 10 € avec une boisson.”

Bonne nouvelle, la qualité est aujourd’hui au rendez-vous sur les food trucks rennais… ce qui n’est pas toujours le cas parmi les nouvelles enseignes de burgers « vintage” sédentaires. Restaurant de burgers sédentaire, encore une idée qui trotte dans la tête de nos deux vagabonds gourmands…

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.
3 commentaires
  1. hugo 29 juin 2014

    Déjà testé plusieurs fois : jamais déçu et toujours heureusement surpris.

    Répondre
  2. sanchez 29 juin 2014

    Un véritable délice !!! Cet excellent article oublie juste de citer l’accueil également très chaleureux du Gourmet
    Vagabond. Petite question aux cuisiniers : comment doit-on faire pour avoir son burger à son nom ?

    Répondre
  3. jean 29 juin 2014

    Jolies photos !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vagabonds de centre ville

par Olivier Marie temps de lecture : 2 min
3