22 novembre 2016

Le Tire Bouchon, père du bistrot rennais

Par In Chefs/Tables

marianne-le-tire-bouchon

A l’heure où la tendance rennaise s’émoustille de toutes les nouvelles adresses (qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse…), il est parfois bon de replonger dans ses classiques. Inutile de tourner trois heures autour de la fillette rennaise, direction Le Tire Bouchon de Marianne et Dary. Eh oui, on dit Marianne et Dary, comme pour deux amis. Le Tire Bouchon, « vous savez le bistrot qui est derrière les Gaumont ! » Ah oui mais non. Le cinéma est parti depuis bien longtemps déjà et le Tire Bouchon, lui, reste à sa place vaille que vaille, défiant les modes et résistant aux conjonctures parfois difficiles. Pourquoi une telle longévité ? Parce qu’il y a les attentions de Marianne, parce qu’il y a les vins de Dary, parce qu’il y a les petits plats de Mathieu Ruellan, parce qu’il y en a pour tous les goûts et « toutes les bourses ! lance la patronne. C’est important de conserver notre carte de tartines parce que les jeunes étudiants qui n’ont pas trop de moyens peuvent venir en couple manger au restaurant sans se ruiner. Et on ne badine pas sur la qualité, nos tartines c’est avec l’andouille de Baye, le cochon de chez Denoual etc. »

Le Tire Bouchon brasse toutes les clientèles. Les jeunes étudiants peuvent y côtoyer les retraités, et de nombreux hommes et femmes d’affaires qui s’attablent le midi, de préférence au comptoir pour les habitués. Reconnaissons que c’est quand même la place de choix, à gauche en entrant, au plus près du fourneau de Marianne. On y croise tous les avocats du coin, les notaires, les élus, les patrons de l’agro, les confrères cuisiniers ou pâtissiers etc. Deux salles deux ambiances rythmées par les femmes et les hommes du Tire Bouchon : Marianne, Dary, Marie, Teddy. Côté comptoir-cuisine donc, ou côté grande salle avec sa tablée conviviale des groupes, ses bouquets immenses, ses livres et surtout sa desserte des desserts faits maison !

Si vous en doutez, jetez un oeil matinal dans ce Tire Bouchon pour apercevoir Marianne préparer ses desserts incontournables que sont le riz au lait et la crème chocolat… avant de filer aux halles centrales et laisser la place en cuisine à Mathieu, 10 ans de Tire Bouchon quand même.

« Depuis tout ce temps, nous sommes montés en gamme dans les produits. Aujourd’hui nous proposons du turbot, du bar et du lieu de ligne, du homard l’été… » Les légumes viennent toujours des « 2 Bocel », les volailles de Paul Renault, l’agneau est bio, l’andouille de Baye, le lait cru de la ferme des Pâtis… « Nous changeons de carte tous les jours et c’est la même pour le midi comme le soir. » Inutile donc de s’arrêter sur tel ou tel plat, exception faite néanmoins de l’andouillette du Beaujolais à la fraise de veau proposée en automne, comme récemment avec un primeur de Marcel Lapierre.

Une carte des vins natures en mouvement

Ah les vins du Tire Bouchon ! Dary et Marianne courent ensemble les salons de vins natures. « Chacun part de son côté, on goûte et on discute, » pour composer au final une carte de grande qualité d’une centaine de références de la Loire à l’Alsace etc. « Nous n’avons qu’une seule référence de Bordeaux et elle n’est pas en nature. Cela fait 23 ans que l’on propose du vin nature, autant dire que nos clients sont formatés, » sourit Marianne. Allez Dary, deux coups de coeur du moment ? « Syrah en vin de pays de Jean Delobre La Ferme des 7 Lunes et Chenin « Les Gâts » d’Adrien De Mello. »

tire-bouch2

Autant de qualités qui vous feraient presque oublier d’évoquer l’histoire de ce Tire Bouchon, par qui tout à commencé. 1993, Christophe Boisselier, meilleur sommelier de Bretagne passé par Passard ou Thorel ouvre le Tire Bouchon place Sainte-Anne. L’idée à l’époque est d’accompagner quelques merveilleux flacons avec de la cuisine simple, conviviale. Des tartines et du vin nature. Il ne le savait pas encore, mais il avait créé un mouvement aujourd’hui bien présent à Rennes et ailleurs en Bretagne. Bref, c’est ce que l’on appelle un incontournable… une institution ?

Le Tire Bouchon, 2 rue du Chapitre, Rennes – Tel. 02 99 79 43 43

Texte & Photos © Olivier MARIE

 

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Tire Bouchon, père du bistrot rennais

par Olivier Marie temps de lecture : 3 min
0