1 novembre 2013

Marc Briand à L’Anthocyane

Par In Chefs/Tables

Marc Briand Anthocyane-

Oh que ça fait plaisir de voir la mine réjouie de Marc Briand. «Enfin chez moi ! J’aurais dû me lancer plus tôt.» Son chez lui aujourd’hui est situé dans le centre ville de Lannion, dans le haut de cette rue Ernest Renan. Une belle maison de 5 étages (on s’en rend compte côté cour) qu’il a acquise en avril dernier. Sur la devanture : Anthocyane, restaurant Marc Briand. Et il a bien raison d’afficher son nom car, dans le coin, l’ancien chef du Manoir de Lan Kerellec est non seulement connu mais également apprécié. L’ancien des Crayères et du Ritz, finaliste à deux reprises du Mof a tenu 15 années durant les cuisines du Manoir de Lan Kerellec à Trébeurden, apportant même l’étoile à cette maison réputée.

Loin des grandes brigades, le voici donc sur Lannion, oeuvrant en famille puisque Marie son épouse s’occupe de la jolie salle avec Blandine Mauny et que, Vincent Boterel, son filleul, le seconde en cuisine. «Je voudrais vraiment que l’on s’arrête sur lui car il le mérite,» nous dit le chef. Ancien de chez Pierre Gagnaire, de chez Le Doyen ou encore de chez Guy Savoy, le jeune breton a été dernièrement le chef pâtissier de Olivier Bellin à Plomodiern. «Aujourd’hui je lui laisse carte blanche sur la composition de la carte des desserts.»  Pour le reste, Marc Briand reste aux commandes pour décliner un menu du jour le midi à 19€ (plat dessert) ou 23€ (entrée, plat, dessert) et deux menus à 32 et 42 €. «Celui à 32 change deux à trois fois par semaine.» Même s’il a diminué le nombre de manipulations sur un plat, s’il a épuré son style, Marc Briand ne fait aucune concession sur la qualité des produits. «Je me suis adapté à la taille de l’établissement. J’ai conservé mes anciens fournisseurs comme le poisson de Serge Caer, le fromage et le beurre Bordier, le pigeon de Stéphane Thomas…» cuisinés comme beaucoup de produits ici en basse-température. On retrouve les habitudes du chef, sa précision dans l’assiette, «que voulez-vous, on ne change pas complètement !» lance-t-il en souriant.

Ah oui, Anthocyane, comme le pigment colorant certains légumes.

L’Anthocyane, restaurant Marc Briand – 25 avenue Ernest Renan – 02 96 38 30 49

 

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.
4 commentaires
  1. Nicolas ADAM 5 novembre 2013

    Je suis impatient de goûter la cuisine de L’Anthocyane et de retrouver Marc avec sa générosité, sa simplicité et sa technique sans faille.
    Marc…à part ton menu, ne change rien!

    Répondre
  2. S Ferreira 6 novembre 2013

    Pour y avoir diner, je peux vous dire que ce restaurant merite le détour.
    Il allie plaisir de la bouche et des sens dans un cadre vraiment magnifique.
    Un vraie bonheur de produit frais locaux 🙂

    Répondre
  3. Michel Mével Quintin 6 mars 2014

    salut Marc… avec le retour des beaux jours, je vais peut être trouver un creux pour aller goûter ta nouvelle adresse lannionnaise….
    au plaisir de déguster
    amitiés
    Michel

    Répondre
  4. Jean-Pierre pOULET 10 juillet 2014

    1er juillet 2014, le mois débute des meilleurs façon avec la découverte pour déjeuner, de cet Anthocyane qui m’a fait “rugir” de plaisir. Respect des produits et justesse des cuissons, assemblages remarquables et desserts de grande classe, l’étoile doit briller en 2015 dans le guide du Bibendum, sinon le Michelin devra revoir ses critères qualificatifs.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marc Briand à L’Anthocyane

par Olivier Marie temps de lecture : 2 min
4