7 mai 2011

Parce que Pasco !

Par In Chefs/Tables

Ça ressemble à quoi une soirée dans les cuisines de Loïc Pasco ? Tout dépend de la soirée en fait. Ce jeudi soir, ambiance plutôt tranquille (la veille Loïc a fait le beau devant la caméra des Escapades de Petitrenaud avec son ami Anthony Cointre. Autant dire que c’est plutôt calme en cuisine ce soir…). Car en effet l’Appart de Loïc est encore l’une de ces tables – il en reste Dieu soit loué ! – qui ne tombe pas dans le conformisme, le gastronomiquement correct. Loïc étant homme de copains et de paris fous, il peut tout à fait décider de faire exploser l’ambiance en salle. Que la soirée soit sereine ou endiablée, la cuisine de Loïc elle, est toujours sincère, fraîche, vivifiante, alerte. elle fait penser par certains aspects, à la cuisine de Jean-Marie Baudic. Loïc part d’une base et ensuite improvise beaucoup. Des plats élaborés à l’instant, des cuissons bien maîtrisées, des accords sans faute de goût. Et rappelons-le, ce n’est pas donné à tout le monde, une belle modernité dans l’assiette.


On peut même dire sans se tromper que cet Appart fait parti des meilleurs cuisines rennaises non étoilées. On y cuisine encore en tout cas, sans se contenter de faire de l’assemblage. Sans distinction au Michelin mais soutenu par Le GaultMillau, Loïc entend bien aujourd’hui faire la différence. “Hormis les étoilés, beaucoup ne font pas la différence entre tel ou tel restaurant sur Rennes. Je veux aujourd’hui montrer ce dont je suis capable.” Alors Loïc a eu une belle idée. Exit les menus du soir, “désormais nous proposons un menu unique à 35 €.” 35 euros ok, mais les 6 plats s’il vous plait ! Ce soir par exemple : encornets snackés, petits poireaux, chou-fleur émincé à la mandoline, huile de sésame et vinaigrette de soja fumé / Saint-Jacques boudin noir, purée de céleri / lieu jaune, salsifis, jus de brandade émulsionné, pancetta / Râble de lapin grillé aux endives, sauce piquante de pequillos / dés de pain d’épice rôtis, marmelade d’orange et glace réglisse / Fortin (le dessert phare de la maison en hommage à un client qui voulait absolument du chocolat en dessert) dacquoise, ganache chocolat. Et là, ça envoie sévère comme dirait l’autre.

36 euros les 6 plats !
L’ancien chef de La Tourniole a semble-t-il encore à prouver sur sa ville. Et pourtant ! La Tourniole donc, qui a fait sa renommée, Chef à Domicile ensuite (et toujours mais aujourd’hui pour des prestations haut de gamme) avant cet Appart qui en est à son deuxième lifting. Il est beau cet Appart, rien à redire. Moderne, une belle pièce baignée de soleil à l’étage, des toiles originales, un lustre qui fait causer pendant le repas… Un Appart original, comme nulle part ailleurs c’est précieux non ? Ce n’est pas ce que chacun aimerait pour soit ?

Related Images:

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.
1 commentaire
  1. Michel Mével 18 février 2015

    Bravo Loïc… nous avions adoré la Tournioles dans les années 90 (au siècle dernier), nous ,nous sommes retrouvé à un cours de cuisine, un soir au CIDIL, et l’envie de descendre sur rennes est toujours en nous. On le fera, c est certain, sûr que ta cuisine est toujours aussi aérienne et exquise. Amicales pensées gustatives. Michel

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Parce que Pasco !

par Olivier Marie temps de lecture : 2 min
1