5 juillet 2011

Tapas interceltiques

Par In Chefs/Tables

Halles Saint-François de Quimper. C’est ici, entre maraichers, convivialité, bouchers, simplicité, sourires et poissonniers que Xavier Hamon a décidé de cuisiner et faire partager ses coups de cœur culinaires. Ah non, pas le genre épicerie bourgeoise et gourmande à vous défoncer le porte monnaie. Non, le genre comptoir des copains, le genre vitrine à tapas. Comptoir des Tapas, c’est d’ailleurs son nom. Alors ça fait en gros boutique et restaurant avec une belle idée, “accorder les meilleurs produits d’Espagne aux meilleurs produits de Bretagne.” Et dans les plats du jour à 11.50 € comme dans les tapas à emporter, on retrouve le poulpe de chez nous, la charcuterie de Salamanca ou Huelva, le poisson de nos côtes au chorizo, le jambon Iberico Bellota 36 mois d’affinage de chez Blazquez. Ah mais oui, on vous a prévenu… le meilleur !

Qu’est-ce qu’il y a donc de bon derrière ces vitres ? Des verrines mêlant asperges et jambon ibérico, des seiches à l’encre, taboulé de chou-fleur et chorizo, des courgettes marinées, des cassolettes, un flan de langoustines araignée… Ce jambon sur l’os proposé en permanence – Xavier vous en découpe de fines lamelles à déguster sur des morceaux de pain à l’huile d’olive – et puis ces tapas del dia comme les gougeonnettes de saint-pierre en beignet, le poulpe à la Galiéga, les boulettes de viande à la tomate, les couteaux plancha… Aïe, aïe, aïe, aïe, aïe ! Toutes ces gourmandises vous pouvez soit vous les emporter, soit vous les attraper sous le coude assis sur les côtés de la boutique, avec un petit vin de pays décliné au verre (de 2.80 à 3.60 €). “Le samedi matin, les quelques places assises sont prises d’assaut ! “

De Troisgros à l’hôpital psy

Mais qui es-tu Xavier Hamon avec ton sourire, ta carrure de rugbyman et ton air rock’n roll pour nous donner ce souffle nouveau et cette décontraction bienvenue ? Un Breton évidemment que la cuisine a pourtant failli perdre. “J’avais commencé par un parcours traditionnel et j’ai tout arrêté du jour au lendemain lorsqu’en me présentant pour un poste, Michel Troisgros m’a dit que la cuisine était un sacerdoce. Je me suis dit que ce métier allait être trop enfermant.” Exit les étoilés, il travaille dans des golfs, sur les bateaux, devient infirmier en psychiatrie en Suisse. C’est là qu’il reprend goût à la cuisine. “Un déclic. Ok pour revenir mais dans ma propre affaire et sans m’enfermer.” Le concept des tapas s’impose à lui, “la convivialité, les bons produits…” Et dès septembre, il va même proposer des cours de cuisine et des soirées à thème à l’extérieur des halles. Renseignez-vous !

Le  Comptoir des Tapas
Halles de Quimper.
Ouverture de 11h00 à 19h30 (11h00 / 16h00 vendredi et samedi)
Tel. 02 98 98 00 81

Écrit par Olivier Marie

Journaliste culinaire professionnel écumant les salles de restaurant et les cuisines de l'Ouest depuis plus de dix ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tapas interceltiques

par Olivier Marie temps de lecture : 2 min
0